La Presse

Multi Risque Habitation :

Lisez bien votre contrat

Si les français lisent attentivement leur contrat d'assurance, en général, la multirisque est vite signée. Une erreur que l'on peut payer très cher en cas de cambriolage. Les conseils de notre expert assurances, Pierre Paya Courtier en assurances.

assurance-habitation

 

Le contrat en multirisque habitation : quelques précautions à prendre

Offrant bon nombre de garanties, le contrat d'assurance en multirisque nécessite néanmoins quelques précautions à prendre, notamment en cas de cambriolage. Pierre Paya, courtier en assurances, nous éclaire sur les points à connaître avant la signature d'un contrat de ce type.

 

Les obligations à respecter

Elles sont fondamentales au point qu'elles vont déterminer l'ensemble de vos garanties. Pour une indemnisation optimum , il est important de bien prendre connaissance des règles contractuelles à observer. Sans quoi, vos indemnités seront réduites, voire inexistantes.

 

Les points à vérifier

Les exigences de protection au niveau des contrats d'habitation multirisques sont en général :

  • deux points de fermeture par ouverture,
  • aucune fenêtre sans protection à moins de 2,50 m du sol, 
  • des volets ou barreaux aux fenêtres avec un espacement maximum de 14 cm
  • la porte de garage et porte de communication du garage à la maison protégées également par deux points d'ancrage.

En l'absence de respect de ces obligations, la garantie vol ne sera pas acquise, comme indiqué dans les conditions générales de ce type de contrat.

 

Les justificatifs à anticiper

Pensez à conserver toutes vos factures et à faire expertiser vos cadeaux sensibles. En cas de cambriolage, le passage de l'expert sera ponctué par un état des lieux des biens volés. Dans sa démarche, il relèvera la nature de vos effets personnels, leurs valeurs ainsi que leurs justificatifs prouvant l'estimation.

C'est à l'assuré de prouver l'existence et la valeur de ses biens biens dérobés. En l'absence de justificatifs probants, aucun règlement n'interviendra .

 

Prévenir son assureur en cas d'aménagements

Votre assureur doit connaître toute modification de votre habitation. Il appartient à l'assuré de déclarer avec précision son risque à son assureur.

Toute inexactitude ou oubli limitera l'indemnisation de votre préjudice. Votre indemnisation supportera l'application d'une « règle proportionnelle » consécutive à une inexactitude de vos déclarations visant à couvrir votre bien.

 

 

Quelques conseils

  • Si vous possédez un patrimoine important, il est indispensable de demander à votre assureur de réaliser sous sa responsabilité une visite de risque .
  • Soyez précis dans vos déclarations auprès de votre assureur. N'hésitez pas à lui transmettre un jeu de photos de vos portes et fenêtres pour faire vérifier vos protections.
  • Pensez à déclarer tous vos aménagements : piscine , bureau , mezzanines etc...
  • Lisez très attentivement votre contrat d'habitation multirisques, et organisez la conservation des justificatifs.

Retrouvez d'autres conseils sur mysecurite.com, le 1er magazine dédié à la sécurité.

 

CONGRES PARTENAIRE ALLIANCE

 

2019 Paya Assurances 18 rue Alphonse Karr, 06000 NICE